LOGEMENTS ANCIENS : LES PRIX AUGMENTENT MAIS LES VOLUMES SE TASSENT

L’INSEE publie les statistiques des prix des logements anciens au troisième trimestre. La hausse se poursuit mais le volume de transactions se tasse.

Au troisième trimestre 2022, la hausse des prix des logements anciens en France (hors Mayotte) se poursuit : +1,5 % par rapport au deuxième trimestre 2022 (données provisoires corrigées des variations saisonnières), après +1,4 % et +1,7 % aux trimestres précédents.

Sur un an, les prix décélèrent légèrement : +6,4 % au troisième trimestre 2022, après +6,8 % au deuxième trimestre et +7,3 % au premier. La hausse reste plus marquée pour les maisons (+8,2 % sur un an au troisième trimestre 2022) que pour les appartements (+4,1 %), et ce depuis le quatrième trimestre 2020.

En Île-de-France, les prix des maisons anciennes augmentent beaucoup plus vite que ceux des appartements anciens

Les prix des logements anciens en Île-de-France augmentent sur un trimestre pour le troisième trimestre consécutif : +0,6 % au troisième trimestre 2022, après +0,5 % et +1,1 % aux deux trimestres précédents.

Sur un an, les prix augmentent également : +2,0 % au troisième trimestre 2022, après +2,4 % au deuxième trimestre et +2,5 % au premier trimestre. Cette hausse régulière est nettement plus marquée pour les maisons (+5,7 % sur un an, après +5,8 % au deuxième trimestre 2022 et +5,9 % au premier) que pour les appartements (+0,2 %, après +0,8 % et +0,9 %). Ce plus fort dynamisme des prix des maisons en Île-de-France s’observe depuis le quatrième trimestre 2020.

À Paris, les prix des appartements restent quasi stables sur un trimestre pour le troisième trimestre consécutif : –0,1 % au troisième trimestre 2022 après +0,1 % au deuxième trimestre et une stabilité au premier. Sur un an, les prix des appartements parisiens sont néanmoins en baisse (–1,2 %).

En province, la hausse des prix des logements anciens se poursuit à un rythme comparable aux deux derniers trimestres

Au troisième trimestre 2022, les prix des logements anciens en province augmentent de 1,8 % sur un trimestre, après +1,7 % au deuxième trimestre 2022 et +1,9 % au premier.

Sur un an, les prix restent très dynamiques : +8,1 % au troisième trimestre 2022, après +8,6 % et +9,2 %. Depuis le début de l’année 2021, les prix des maisons en province (+8,6 % sur un an au troisième trimestre 2022) augmentent plus fortement que ceux des appartements (+7,1 %), alors que c’était l’inverse en 2019 et 2020.

Le nombre de transactions annuelles décroît légèrement fin septembre 2022

Au troisième trimestre 2022, le volume annuel de transactions continue de décroître légèrement : fin septembre 2022, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 1 133 000, après 1 155 000 fin juin 2022. Si l’on rapporte ce nombre de transactions au stock de logements, qui augmente d’environ 1 % par an, la proportion de ventes concerne 3,0 % du stock. Elle dépasse depuis 2019 le niveau élevé observé au début des années 2000 (autour de 2,6 %), malgré la décrue du nombre de transactions depuis le quatrième trimestre 2021.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/6665809

Partager
Facebook
Twitter
LinkedIn
E-mail

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

LMP ET INSCRIPTION AU RCS

La qualification professionnelle de l’activité de location meublée requiert :

L’inscription au RCS en qualité de LMP d’au moins un membre du foyer fiscal
Des recettes annuelles supérieures à 23.000 €
Une proportion des recettes supérieure aux revenus du foyer fiscal (TS, BIC autres, BA, BNC et art 62)

Lire la suite »

Nos outils pratiques

Nos abonnements